Un forum pour l'éveil : Il n'y a que le SOI,rien que le SOI,tout le reste n'est qu'imagination

Forum d'éveil spirituel, d'échange .Nous sommes nombreux à être sur le chemin de l'éveil.Partageons afin de collaborer ensemble vers cette belle entreprise!!!
 
AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les voies sans la racine spirituelle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
éveil



Nombre de messages : 107
Age : 34
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Les voies sans la racine spirituelle...   Mar 30 Oct - 12:45

LES MAITRES ZEN JAPONAIS ONT-ILS PRECHÉ LA GUERRE ?


Le texte ci-dessous est extrait d'une interview de Maître Noro, fondateur du Kinomichi et ancien disciple de Morihei Ueshiba, le fondateur de l'Aikido, effectuée par Luc Boussard en juin 1999.

Question : Il sort en ce moment des textes qui attaquent les maîtres zen japonais pour leur comportement pendant la guerre et les accusent d'avoir appelé à la haine et à la tuerie, notamment Kodo Sawaki, le maître de Taisen Deshimaru.

Maître Noro : Si quelqu'un utilise zazen pour la performance, pour dominer, c'est démoniaque. Dans les temps anciens, peut-être l'attaque de Kubilai Khan (contre le Japon, au XIIIe siècle) marque-t-elle le commencement du zen japonais. Mais il faut trouver le cheminement spirituel. L'aikido aussi. Toujours unir l'homme, le ciel et la terre. Il ne faut pas faire zazen pour gagner. Il y a des sportifs qui font zazen pour gagner. Ou des intellectuels : "je vais faire zazen, après ma tête fonctionnera bien". Trop de gens oublient les racines, c'est dommage. Ils veulent des mérites intellectuels et physiques. Ce n'est pas cela le zen... Il est vrai que certains militaires ont dénaturé cette voie pour obtenir des résultats sur le champ de bataille. Personnellement, je ne crois pas que Kodo Sawaki Roshi ou d'autres roshi aient appelé à la haine et à la tuerie. Pour moi c'est impossible.

Les maîtres zen sont déjà dans l'autre monde. Ce sont des personnes illuminées. Ils ont atteint un niveau. Ils ne peuvent pas enseigner aux autres à faire la guerre. Sawaki Roshi par exemple, je ne crois pas qu'il ait enseigné la guerre. C'est impossible! Impensable! Comment peut-on dire cela? Les générations d'aujourd'hui sont très sensibles aux sectes. Le cheminement spirituel pour l'homme c'est nécessaire. Il y a tellement de science, c'est comme de la fumée. Sans le chemin spirituel, l'homme attaque pour démolir. Mais les maîtres de sabre avaient pour maîtres des maîtres de zen. Le zen était leur racine. Si le maître de sabre a seulement maîtrisé les techniques pour tuer, c'est un tueur. Qui va le corriger? Qui va corriger cet esprit animal? C'est le maître zen. Sawaki était un roshi. Roshi c'est respectable. C'est quelqu'un qui a atteint un niveau spirituel. À ce niveau là, l'esprit de destruction n'existe pas... Le maître zen conduit les maîtres du sabre, les samurai et tout le monde vers la simplicité, vers la netteté. Si le maître du sabre va dans une autre direction, le maître zen le corrige. Il y a des tas de documents. Je n'ai jamais vu qu'un maître de zen conduise vers l'esprit animal.

Question : Et les maîtres d'arts martiaux, pensez-vous qu'ils se sont trompés?

Maître Noro : La réponse est oui.

Question : Y a-t-il des conséquences à en tirer pour l'enseignement actuel des arts martiaux?

Maître Noro : Aujourd'hui, beaucoup de personnes pratiquent les arts martiaux sans la racine spirituelle. Beaucoup sont influencés par le sport. L'art martial devient du sport. Pendant la guerre c'était une arme pour tuer, ce qui n'a plus rien à voir avec la voie du tao. C'est parce que la racine spirituelle s'est perdue. Prenez la bombe atomique. Si on parvient à maîtriser cette énergie, à bien l'utiliser, elle sert notre bonheur. Il y a beaucoup de progrès à faire... Mais une bombe a tué un million de personnes. Ça dépend des moments, ça dépend des lieux, des personnes... Pendant la guerre, c'était la misère...

Art martial, admiration du Dieu Mars, admiration de la guerre, je ne peux pas employer ce mot-là, ce n'est pas possible, c'est pourquoi je dis do, tao, la voie. Maître Ueshiba a dit : l'aikido, c'est la réalisation de l'amour. La technique est un outil pour la réalisation de l'amour. Mais aujourd'hui, qu'est-ce qui se passe? On veut projeter, immobiliser. Mon shihonage est plus fort que le tien... Il faut cesser. Au XXIe siècle l'homme resterait un animal? Si on va dans ce sens-là, qu'arrivera-t-il? Regardez le sport : où cherche-t-on la racine de l'homme? Avant la compétition, on développe l'agressivité, et pendant la compétition aussi, de plus en plus, pour gagner. La racine même du dualisme, c'est cette agressivité. Quelle religion a enseigné à développer l'agressivité? Le zen? Jamais. Le shinto? Jamais. L'enseignement de Jésus? Non. L'enseignement d'Allah? Jamais. Le bouddhisme? Jamais. Aujourd'hui on enseigne l'agressivité pour obtenir une médaille. La racine de la pratique, maintenant, ce n'est plus le zen, c'est l'agressivité, la religion de l'agressivité, la guerre, triste histoire!

Question : Les arts martiaux peuvent-ils continuer leur vocation spirituelle, continuer de détourner l'homme de l'agressivité et de l'esprit martial?

Maître Noro : Dans l'enseignement du Bouddha, il existe un Bouddha à mille bras. Une sculpture. La réaction de l'homme ordinaire, c'est : "ah j'ai peur, c'est un monstre!" Quelqu'un qui a étudié un petit peu l'anatomie, dira : "c'est un monstre, mais ça n'existe pas ces choses-là." Quelqu'un de très malin pensera : "si j'ai mille bras, j'en utiliserai un comme ceci, un autre comme cela... quelle mine de possibilités!" Ce sont trois réponses différentes. Il y en a une quatrième : "mais c'est le Bouddha à mille bras. Certainement il y a là un enseignement. Pourquoi le Bouddha montre-t-il mille bras?" C'est la quatrième attitude. La cinquième c'est : "merci. J'ai compris. J'y arriverai. À ce moment-là ce ne sont plus mille bras qui bougent. Mille bras deviennent l'unité, le symbole de l'unité, et la place de l'unité c'est dans le hara. Mille yeux qui regardent dans mille directions différentes, comment peut-on les utiliser? Mille = un. Bouger mille bras, c'est possible. Avec la technique, cela devient automatique, et ils bougent harmonieusement. Mais finalement, il faut atteindre l'unité, la racine, la source de toutes les spiritualités.

Un maître zen a répondu à son disciple "le zen c'est simplement l'assise". Il est arrivé au sommet. Alors n'importe qui pourrait s'asseoir et dire "je fais zazen, je suis maître"? Pas du tout. Et le maître du thé a répondu la même chose : "la cérémonie du thé, c'est simplement boire le thé"... Mais c'est le résultat d'un long, long, long cheminement.

Question : Si les maîtres des arts martiaux se sont trompés de direction et sont allés vers la guerre, ne peut-on pas dire que c'est parce que les maîtres zen sont responsables de n'avoir pas su les corriger ?

Maître Noro : Ils ont essayé. À ma connaissance, tous les maîtres zen ont essayé. Mais il y a des guerres. En cas d'agression, si vous prônez l'amour, la réalisation de l'amour, je pense que 99,9 % de la population dira "c'est de l'utopie". Mais je vais essayer, j'y arriverai. Beaucoup de gens me disent : "Noro, ton discours, c'est de l'utopie". Et pourquoi pas? Pourquoi pas? Mon maître a dit "réalisation d'amour". Oui, je vais développer, avancer...

Question : Même si c'est une utopie ?

Maître Noro : Je ne crois pas que c'est une utopie. Donc mon travail sera très très intéressant. Ce n'est pas démocratique. Pas du tout même [rire]. Mais je suis honnête avec moi-même... À l'époque où je recherchais la puissance dans mes rapports avec autrui, dans ma jeunesse, tout d'un coup m'est revenue dans l'oreille l'idée de Ueshiba : "réalisation d'amour". Et maintenant je commence à bien comprendre. On me dit que c'est le vieillissement, mais c'est arriver à la jeunesse. Et donc je ne peux pas mourir rapidement [rire]... Je vais résister. Le laisser-aller, pour moi ce n'est pas possible. "Vous n'arriverez jamais à arrêter la rivière!" Mais j'arriverai, un jour je déplacerai la montagne. Et donc je suis plein d'enthousiasme, et je dis à mon père et à ma mère qui sont déjà dans l'autre monde : "Merci beaucoup, grâce à vous je suis là!". J'ai beaucoup de choses à étudier, à réaliser.

http://www.deuxversants.com/noro.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les voies sans la racine spirituelle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La prière..vous libèrera des situations bloquées, des voies sans issues,de la détresse
» les enfants morts sans baptême
» Bienvenu sur Vivre sans alcool
» La demeure sans limites (saint agrève)
» Chirurgie spirituelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un forum pour l'éveil : Il n'y a que le SOI,rien que le SOI,tout le reste n'est qu'imagination :: Parce que échanger est primordial pour avancer: L'ego est la somme de nos caractéristiques, le mental est notre attachement à cela. :: Les différentes techniques menant à la réalisation spirituelle.-
Sauter vers: