Un forum pour l'éveil : Il n'y a que le SOI,rien que le SOI,tout le reste n'est qu'imagination

Forum d'éveil spirituel, d'échange .Nous sommes nombreux à être sur le chemin de l'éveil.Partageons afin de collaborer ensemble vers cette belle entreprise!!!
 
AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le poème de la plus haute allégresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
éveil

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 34
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Le poème de la plus haute allégresse   Mar 9 Oct - 19:34

Le poème de la plus haute allégresse

Henri Suso









S'il n'y avait ni enfer ni royaume des cieux,

Je n'en voudrais pas moins aimer Dieu, doux Père,

Toi et ta haute nature, où la Trinité se tient

Dans l'unité d'où elle a sa puissance.



Voyez, de la beauté vous souhaitez entendre parler,

De la haute nature des Trois dans l'Unité.

Mais il vous faut d'abord savoir ce que sont Dieu et la Déité :

On trouve ici une différence que mon âme a comprise.



Les Personnes sont Dieu selon leurs Personnes,

Et Déité selon l'unité de leur nature,

Dans la nudité réciproque de leur haute unité,

Qui brille dans son être propre sans aucune altérité.



C'est là que toutes sont scellées dans l'unité

Et cependant avec une différence,

Selon les Personnes ----------

----------------------------------



L'émanation est originelle, car l'unité agit en elle.

L'Un unique est sans besoin, il gravite en soi-même

Dans une tranquille ténèbre : personne ne peut le comprendre,

Ailleurs que dans son être même, où c'est une révélation.



Là prime la lumière dans sa source originelle,

Qui attire l'esprit hors de son être et dans ses entrailles.

Absorbé en lui-même, l'esprit demeure toujours ainsi

Plongé dans les ténèbres : c'est là qu'il est porté.



C'est là qu'il est dévêtu par les rayonnantes ténèbres,

Il quitte lumière et ténèbre dans l'abyssalité.

C'est là que se désaliène l'être caché,

L'esprit dans l'unité, qui est pourtant sa vie.



Ô profond abîme sans fond, dans ta profondeur tu es élevé,

Dans ton élévation tu es abaissé, comment cela peut-il être ainsi ?

Cela nous est caché dans ton abîme profond.

Mais saint Paul nous dit que cela doit nous être révélé.



Dans la connaissance, l'esprit est au-dessus de son être même.

L'unité des trois [Personnes] l'a attiré en soi.

Là l'esprit meurt tout anéanti dans le miracle de la Déité,

Car dans l'unité il n'y a pas d'altérité.



La différence ------ selon les Personnes

Perd son nom dans l'unité.

----------------------------------

----------------------------------



Une lumière unique brille hors de l'unité,

Dans la pureté de l'esprit il s'est anéanti en lui-même,

En vérité, c'est ici même qu'il a été ravi,

Toutes ses forces se tiennent dans la nudité.



Comme l'esprit ne repose sur rien dans l'unité,

Il perd le médium de l'appartenance divine,

C'est là qu'il a sombré à sa nature,

Et dedans une petite étincelle subsiste.



C'est un être créé à partir du néant,

Et pourtant il est abstrait de l'être de son néant.

Ce même néant est nudité dans l'être des Personnes.

L'esprit est détaché de lui-même : il gravite dans l'unité.



Sans lumière ni ténèbre, des deux il est détaché,

De la matière et de la forme, une étincelle si nue,

Demeure dans l'être sans elle-même et sans aucune différence,

Et pourtant elle est un quelque chose de créé, sans être pour soi.



Cet esprit dont je veux parler est ineffable,

L'Un et l'un sont réunis où nudité resplendit contre nudité

Dans l'étreinte de la haute unité,

Qui anéantit tout ce qui subsiste pour soi-même.



Les deux abîmes gravitent et se fondent dans la ressemblance

Pourvue et cependant dépourvue d'esprit : c'est cela une vie sublime ;

Là où Dieu se détache de son esprit [selon les Personnes],

Il y a une ténèbre dans l'unité connue et inconnue.



C'est là qu'elle est cachée dans sa profonde tranquillité.

Toutes les créatures ne sont pas revêtues d'être :

Que le néant nous demeure, telle est la bonne grâce.

Telle doit être votre intention, enfants, par-dessus tout et hâtez-vous vers le plus élevé : telle est la plus haute allégresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le poème de la plus haute allégresse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Voici le jour d'allégresse et de joie »
» “Pousse des cris de joie et sois dans l’allégresse, fille de Sion, car voici que je viens et j’habiterai au milieu de toi, dit le Seigneur” (Zacharie 2, 14)
» LES 7 DOULEURS ET LES 7 ALLÉGRESSES DE SAINT JOSEPH
» Les poèmes de Manu
» Les 7 douleurs et les 7 allégresses de Saint Joseph (prière)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un forum pour l'éveil : Il n'y a que le SOI,rien que le SOI,tout le reste n'est qu'imagination :: Parce que échanger est primordial pour avancer: L'ego est la somme de nos caractéristiques, le mental est notre attachement à cela. :: Contes et récits-
Sauter vers: