Un forum pour l'éveil : Il n'y a que le SOI,rien que le SOI,tout le reste n'est qu'imagination

Forum d'éveil spirituel, d'échange .Nous sommes nombreux à être sur le chemin de l'éveil.Partageons afin de collaborer ensemble vers cette belle entreprise!!!
 
AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Clés pour le Zen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
indigo



Nombre de messages : 16
Age : 40
Localisation : St Nolff Morbihan
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Clés pour le Zen   Mer 4 Juin - 22:57

A Aurélien qui a besoin de notre soutien.


Extrait de "Clés pour le Zen" de Thich Nhat Hanh.

Conversation entre Bouddha et un philosophe de son temps :

"J'ai entendu parler du Bouddhisme comme doctrine d'illumination. Quelle en est la méthode?... Autrement dit, que faites-vous tous les jours ?
- Nous marchons, nous mangeons, nous nous lavons, nous nous assayons,...
- Qu'y a-t-il de spécial dans ces actes là ? Tout le monde marche, mange, se lave, s'assoit...
- Il y a une différence. Quand nous marchons, nous sommes conscients du fait que nous marchons; quand nous mangeons, nous sommes conscients du fait que nous mangeons; et ainsi de suite... Quand les autres marchent, mangent, se lavent, s'assoient, ils ne se rendent pas compte de ce qu'ils font."

Cette conversation exprime clairement la nécessité de la pleine conscience, qui, dans le Bouddhisme, est le secret par lequel l'homme "met en lumière" son existance, produit le pouvoir de concentration, et, enfin, fait éclore la sagesse. La Conscience, c'est la colonne vertébrale de la méthode bouddhique.

Mettre en lumière l'existance?Oui, et c'est le point de départ. Si je vis sans avoir conscience de cette vie, cela revient à ne pas vivre. Je peux dire, alors, comme Albert Camus dans son roman L'Etrangé : "Je vis comme un mort". Les anciens disaient : " On vit dans l'oubli, on meurt dans le rêve." Combien de gens parmi nous et autour de nous, qui "vivent comme des morts"!... C'est pourquoi la première chose à faire est de redevenir vivant, de nous réveiller, D'être conscients de ce que nous sommes, de ce que nous faisons... Celui qui mange, qui est-il ? Et celui qui boit ? Celui qui est assi en méditation ? Et celui qui lit ces lignes ? Et quel est-il, celui-là qui brûle sa vie par oubli et par négligence ?...

Produire le pouvoir de concentration ? Oui, car la conscience de l'être est la dissipline qui aide l'homme à se réaliser. L'homme est prisonnier de son milieu social. Il est commandé par les événements sociaux. Il se disperse. Il se perd. Il ne peut revenir à son être intégral. Dans ce cas être conscient de ce que l'on fait, de ce que l'on dit, de ce que l'on pense, c'est commencer à résister à l'invasion de l'homme par son milieu et par toutes les erreurs qui naissent de l'oubli. Quand la lampe de la conscience de l'être est allumée, la conscience morale s'éclaire; et sont éclairés également les passages des pensées et des émotions. Le respect de soi-même est rétabli, les ténèbres des illusions ne peuvent plus envahir l'homme. De ce fait, la force spirituelle se concentre et se développe. Vous vous lavez les mains, vous vous habillez, vous faites les gestes de chaque jours comme avant; mais, maintenant, vous êtes conscients de toutes vos actions, paroles et pensées.

Cette prescription n'est pas seulement destinée à un novice : cette prescription est pour tout le monde, y compris les grands illuminés, y compris Bouddha lui-même. Et de fait, le pouvoir de concentration et la force spirituelle ne sont-ils pas ce qui caractérise les grands hommes de l'humanité ?

Faire éclore la sagesse ? Oui, car le but ultime du Zen est la vision de la réalité, acquise par le pouvoir de concentration. Cette sagesse est l'Illumination, la perception de la vérité de l'être et de la vie.

Je vous recommande cet ouvrage particulièrement parlant.

Gwendal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
voleten



Nombre de messages : 5
Age : 36
Localisation : Cergy
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Clés pour le Zen   Jeu 5 Juin - 20:20

Merci Indigo pour cette belle leçon,
je suis désolé Aurélien, je n'avais pas vu la question caché de ton post, enfin meme si ce n'etait pas caché.. je ne l'ai pas vu Sleep
je vais essayer de t'apporter une petite lumiere espérant t'éclairer sur l'Eveil comme tu dois le rechercher..

Mon point de vue est subjectif mais il revient a ce qu'a dit Adung, tu ne dois pas chercher l'Eveil car peut etre l'es tu deja..
Or profites de ton état de conscience pour parcourir le chemin.


voici une interview de Stephen Jourdain :

"SIGNES EXTÉRIEURS DE SAGESSE

Gilles :A seize ans, donc, l'éveil! Et les autres ? Tu n'en as parlé à personne ?

Steve : A personne. Enfin, disons que j'ai essayé deux ou trois fois d'en parler à mon père, à mon grand-père, à ma mère... Comme cela s'est très mal passé, J'ai décidé de fermer ma gueule. Honnêtement, pendant dix ans, j'ai cru que je ne l'ouvrirais plus. L'éveil s'est produit à seize ans et ce n'est que vers trente ans que j'ai dû commencer a en parler.

Personne n'a rien remarqué ?

Non. Le propre de cette chose, c'est de n'être pas remarquée. Tu comprends, l'éveil ne produit aucun effet. Comme on dit : tout est changé, rien n est changé...

Ouais... Je crois avoir l'intuition de ce que cela signifie, mais cette proposition ne me satisfait pas vraiment...

Ce en quoi tu as raison ! En général, les gens sont ravis de cette formule, ils ont l'impression d'avoir fait le tour de tout, d'avoir tout compris : tout est changé, rien n'est changé, tout est dans tout et réciproquement, et bla bla bla... Moyennant quoi, personne n'a rien compris et on sombre dans la confusion. Reste que cette proposition recouvre quelque chose de profondément vrai, à savoir que cet événement qui est le seul événement réel d'une existence humaine est en même temps un non-événement absolu, ainsi que nous l'avons dit. Un non-événement ne saurait produire d'effets.

Tout de même...

Non ! L'éveil perçoit tout comme une extension de lui-même, une marionnette dont il tire les fils. Si je fais une brillante réflexion à propos de la nature de l'éveil, je la perçois comme irréelle, comme une marionnette que je suis en train d'agiter. Ne pouvant oublier que c'est ma propre main qui fait bouger la poupée, je ne puis croire à sa réalité. Je ne puis donc croire à cette philosophie que j'aurais tendance à bâtir au sujet de l'éveil, si bien que ladite philosophie ne saurait en quoi que ce soit modifier mon comportement.

Tu as cependant nettement senti que cette expérience te différenciait des autres ?

Lorsque cela s'est produit, j'ai parfaitement ressenti l'abîme qui me séparait des autres. Un abîme sans appel, soyons francs. Si cela jaillit en toi, tu auras l'impression qu'il existe entre toi et les autres, plongés dans l'état de conscience courant, une différence telle qu'on ne saurait même envisager l'idée de jeter une passerelle. La distance est énorme... Aujourd'hui, après quarante ans, c'est un peu différent. Je veux dire par là que, par une sorte de phénomène de projection, je ressens tout le monde comme éveillé même si, intellectuellement, je sais très bien qu'il n'en est rien. Mais à l'époque, la distance m'était perceptible, sensible.

Et pourtant, à t'en croire, il serait impossible de remarquer quoi que ce soit de différent chez un éveillé...

En fait, un observateur intelligent et très attentif pourrait remarquer certaines choses. Mais je me suis toujours attaché à n'en rien laisser paraître. De même qu'on ne va pas baiser devant tout le monde, à moins d'être exhibitionniste, il ne saurait être question d'étaler au grand jour cette réalité si intime qu'est l'éveil.

Soyons précis : que pourrait-on remarquer ?

Eh bien, prenons par exemple l'attention multidirectionnelle qui est un corollaire de l'éveil...

???

Oui, la nature même de l'attention change. Auparavant, l'attention était comparable à un trait de métal rigide. Ce trait avait une cible tout à fait ponctuelle : chaque acte d'attention dirigé sur une cible projetait tout le reste dans l'ombre de l'inattention. Avec l'éveil, cette loi change et le trait se déploie en éventail, si bien qu'on en arrive à l'attention multidirectionnelle, ce qui constitue un choc. On se met à voir tout en même temps, un milliard de choses sont perçues simultanément, si bien que la richesse du paysage terrestre devient proprement inouïe. Il est évident qu'un observateur un tant soit peu attentif décèlerait des transformations d'ordre physique chez la bienheureuse victime de cette extraordinaire panoramisation de l'attention, ne serait-ce que parce qu'on entre alors en extase... Bref il se passe quelque chose, c'est sûr ! On pourrait repérer d'autres signes, mais ce sont des signes discrets... "


si nos réponse ne correspondent pas a tes attentes, peut etre devrais tu reformuler ta question. nous aurions peut etre un autre avis.

Vol

edit pour dire a indigo:
Citation :
Les anciens disaient : " On vit dans l'oubli, on meurt dans le rêve."
Cette phrase est tellement vraie ! elle m'a frapper droit dans l'ame!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélien



Nombre de messages : 5
Localisation : rouen
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Clés pour le Zen   Jeu 5 Juin - 20:50

oui, cést tres beau tout ca,merci sincerement de prendre du temps pour répondre.
J'ai pas vraiment de questions,mais ce que j'ai remarqué c'est que tout le monde pense
avoir les réponses et etre prét de trouver cette fameuse "illumination".
Mais comment dire, si l'on ne vous avez pas dit que cela existé, ou serait la recherche?
Ce qu'on peut concevoir n'est qu'une idée,par conscequent et c'est une opinion relative, il n'y pas d'éveil(ce qui revient a dire qu'on l'est deja si vous voulez).
Tout ce qu'on peut trouver n'est qu'objet image et chercher ne remd pas heureux;par conséquent il n'y a pas de voies.Tous ses speudos mettre n'apprennent rien; ce qu'on peut percevoir vient deja de ce qu'on connait,et qu'es ce qu'on connait ce qu'on nous a appris...Je ne suis pas heureux et finallement qu'es ce que c'est etre heureux mise à part une autre quéetes, encore une idée d'un plus,pourquoi l'humain a t'il un but?
La vie n en a que faire...Vous voyez j'ai cherché pendant deux ans, a saisir ce qu'etais la vie ect,mais cela est impossible.Je sais pas si on peut parler d'experience,chacun a les siennes et elles sont uniques, voila ce qui est ressenti et dans un sens ca soulage,je prend les pensées pour ce qu'elles sont des pensées issues du passé rentrée dans la base de donnée qu'est le cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélien



Nombre de messages : 5
Localisation : rouen
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Clés pour le Zen   Jeu 5 Juin - 20:51

euh ps sorry pour les fautes,mais le principale c'est que ca se comprenne, hein...
a bon entendeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clés pour le Zen   Aujourd'hui à 17:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Clés pour le Zen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'hypnose Ericksonienne pour l'ago & attaques de panique
» Prière pour se libérer des liens mauvais !
» Croquette pour animaux, Ogm et nourriture maison
» couche d'apprêt pour l'huile?
» quelle pierre pour la chambre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un forum pour l'éveil : Il n'y a que le SOI,rien que le SOI,tout le reste n'est qu'imagination :: Parce que échanger est primordial pour avancer: L'ego est la somme de nos caractéristiques, le mental est notre attachement à cela. :: Éveil , Illumination , Nirvânâ , Samadhi , Satori-
Sauter vers: