Un forum pour l'éveil : Il n'y a que le SOI,rien que le SOI,tout le reste n'est qu'imagination

Forum d'éveil spirituel, d'échange .Nous sommes nombreux à être sur le chemin de l'éveil.Partageons afin de collaborer ensemble vers cette belle entreprise!!!
 
AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Résumé de la "Méthode" Divine Attitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bruno



Nombre de messages : 2
Age : 60
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Résumé de la "Méthode" Divine Attitude   Sam 24 Mai - 13:03

Résumé de la "Méthode" de développement spirituel proposée par l'assocation Divine Attitude

Forcément parce qu’ils sont individuels,
les reflets personnels divergent et contrarient les structures collectives…


Issu des deux tomes de l’ouvrage Divine Attitude, un petit manuel de développement personnel et spirituel est actuellement en cours de préparation pour une prochaine parution.

Cette future publication est conçue dans un souci constant d’accessibilité, à partir de mon propre cheminement (ou quête préalable), puis de la nécessité de stopper cette quête. En effet, il n’y a pas de but à atteindre au chemin suivi, à part celui de le parcourir vraiment en conscience…
Ce guide pratique, destiné à être utilisé par le plus grand nombre, comporte toutes les clés relatives à un travail sur soi transpersonnel. C’est-à-dire aller au-delà de la sphère psychologique dans laquelle l’individu a été normalisé et restreint. D’ailleurs ce travail intérieur est le trait d’union entre la psychologie et la spiritualité d’expérience, ces deux aspects de l’humain étant intimement mêlés.

Toutefois, il va de soi qu’un tel manuel ne pourrait constituer qu’une première approche préparant à l’éveil spirituel. Celle-ci pourrait donc être complétée par des séances individualisées, réservées à tous ceux qui ressentiraient résonner en eux l’appel de l’absolu.

Dans l’immédiat, avant que ce guide ne soit publié, cette méthode de libération intérieure et de connaissance de soi, est déjà administrée lors des accompagnements proposés. Dans ce cadre individualisé, les différents principes qui composent les bases de la Méthode Divine Attitude sont adaptés à chacun, dans une chronologie d’évolution qui lui est propre.
L’égo malmené n’est pas forcément très coopératif… Ainsi, considérant que seul un égo épanoui a des chances de s’éclipser devant la Conscience Universelle, il va de soi que la Méthode Divine Attitude proposera si besoin une phase préalable de clarification et d’harmonisation de la personnalité, par l’utilisation de techniques de relation d’aide, de relaxation psychocorporelle et de gestion du stress.

Celle-ci est basée sur la connaissance de soi, la liberté intérieure dans l’ici et maintenant, l’effacement des attentes, la désidentification à l’égo et l’attention à la Conscience Pure.
Les axes de travail constituant la méthode sont les suivants :

• Méditer par la « Méditation de la double attention » (exclusivité Divine Attitude) ;
• Utiliser l’attention comme passerelle entre conscient et inconscient, afin de dissoudre l’inconscient et de libérer les énergies absorbées par nos comportements compulsifs ;
• Éroder la mémoire émotionnelle négative originelle (tristesse, peur, colère) : se mettre au contact du sentiment puis l’investir totalement, car celui-ci s’installe dans la durée, alors que l’émotion est éphémère et impulsive. Se désidentifier des émotions par l’investigation consciente en laissant venir, car émouvoir signifie « faire sortir de » ;
• Accueillir toute souffrance comme étant une occasion inestimable d’évolution ;
• Comprendre que la Vie veut le mieux pour nous tous, à chaque instant, en adhérant au moment présent. Ne plus fuir dans le futur ou dans le passé, pour devenir un avec le moment présent ;
• Lutter contre l’intérêt personnel : c’est le renoncement à l’idée de soi-même, c’est abandonner l’image d’une personne en devenir ;
• Travailler sur la peur qui est le fondement de l’égo, la base de l’individualisation. La voir pleinement, permet de la comprendre jusqu’à ce qu’elle devienne un objet détaché, donc inoffensif ;
• Identifier la peur de l’abandon, puis la peur de la mort sur laquelle se crée l’illusion d’existence : je suis ce que je génère ;
• Harmoniser l’image que j’ai créée de moi, avec les fragments de moi-même que j’ai placé dans l’ombre, car ce que je projette sur mes perceptions est aussi fait de mes zones cachées et refoulées ;
• Rassembler les paires d’opposées (attraction / répulsion, etc.). Apprendre à ne plus qualifier, ni juger ;
• Pratique du lâcher-prise permanant. Comprendre l’acceptation, la disponibilité intérieure, l’abandon, en cassant les comportements compulsifs de résistance ;
• Neutraliser les origines des traces négatives, d’où sont issues les attentes et les opinons limitantes en réparant les blessures du passé (rejet, abandon, humiliation, trahison, injustice). Dissoudre alors ses croyances négatives ou les changer en croyances positives ;
• Observer ses attentes, ses intentions, ses comportements, ses états intérieurs et rester en contact avec, mais sans identification. Mise en place de « l’observateur intérieur » afin de se comprendre soi-même à travers ses mécanismes ;
• Anéantir ses désirs par leur transmutation ;
• Se débarrasser des étiquettes du connu, des idéaux, se libérer de ses conditionnements familiaux ou sociaux, car comprendre c’est ne pas savoir ;
• Comprendre l’incomplétude supposée et le besoin de complétude : manques et recherche (amour, reconnaissance, sécurité) ;
• Transformer ses attachements en non-attachement ;
• Ressentir la présence corporelle et l’énergie universelle, en utilisant son ressenti comme une ressource ;
• Pratiquer des techniques de relaxation dynamique : pranayama, respiration consciente, gymnastique consciente… ;
• Combattre l’intérêt personnel en renonçant à la prétention « d’être quelqu’un » ;
• Travailler sur l’attention, la concentration, l’écoute intérieure de la Présence et du silence. Ressentir la toile de fond, ou l’arrière plan du « témoin neutre » en nous. Apprendre à diriger son attention en un, ou même plusieurs faisceaux perceptifs ;
• Apprendre à s’aimer soi-même, à s’accepter totalement pour pouvoir aimer les autres ;
• Apprendre à avoir confiance en la Vie et apprendre à se connaître ;
• Apprendre à ne plus faire d’effort (le faiseur d’effort en nous est la volonté) ;
• Pratiquer l’investigation du « sens du JE » : si je peux me regarder penser, c’est que je vais au-delà du mental : alors qui suis-je ?
• Travailler sur les états du moi : devenir le chef d’orchestre de nos voix intérieures ;
• Pratiquer la voie du cœur : apprendre à aimer, installer un sentiment d’abnégation, se rendre disponible pour autrui, le sens du service et l’action désintéressée. Cultiver le goût des autres par la compassion, le recueillement intérieur et l’écoute de son prochain : l’écoute est inconnaissance ;
• Travailler sur la discrimination des intentions, la non qualification de ses perceptions, car c’est en devenant conscient de nos perceptions, que nous nous situons automatiquement au-delà ;
• Sécuriser, explorer son corps et sa conscience corporelle. Travailler le lâcher-prise corporel. Pratiquer la saturation des sens et de la conscience par des approches non mentales ;
• Unifier les polarités masculine et féminine par le renforcement de la présence à soi-même. Fusionner l’énergie de ces deux principes dans une dimension sacrée, au-delà des blocages personnels et des traumatismes des âmes collectives de chacune des polarités ;
• Transcender les 7 sens pour se comprendre en tant qu’illusion (les 5 sens, plus le sens d’identification au corps et le sens d’identification au mental) ;
• Désirer le bien absolu pour soi et les autres : comprendre les lois universelles d’évolution, d’amour, de retours d’intentions ;
• Rechercher l’union avec l’environnement, la nature, pour faire s’écrouler le rempart entre le corps et l’esprit ;
• Comprendre ce qu’est notre volonté et apprendre à vivre sans attentes en observant nos motivations ;
• Appréhender la notion de causalité et admettre que seule l’identification à nos réactions est responsable de ce qui nous arrive. Commencer ainsi à agir pour ne plus réagir, car nous créons la croix du destin que nous portons ensuite ;
• Admettre notre impuissance devant les circonstances et accepter la sécurité dans l’insécurité ;
• Apprendre à investir le néant pour y appréhender la pleine dimension de la Conscience ;
• Utiliser toutes ses activités quotidiennes pour devenir de plus en plus conscient, grâce à l’attention active ;
• Faire son devoir en toutes circonstances, assumer ses responsabilités et agir en paix sans jamais rechercher les fruits de l’action. Comprendre que le moindre mouvement du « moi » est déjà une forme de violence… Respecter scrupuleusement toutes les lois de son pays ;
• Comprendre que toute chose est la manifestation du Divin à travers l’expression de Sa joie.

----

Le but de l’existence en nous, c’est que nous puissions émettre de l’Amour inconditionnel, tout simplement parce que nous sommes la Vie. Et la Vie se manifeste par l’expression de la joie de la Conscience Universelle. Exister, c’est veiller son existence, c’est être dans la vigilance de la présence, tournée vers son intériorité plutôt qu’en surface, simple question d’intention et d’attention !

Or la plupart des individus n’existent pas vraiment : ils croient vivre. Mais ils vivent dans « le devenir », dans leurs attentes du « devenir ». L’individu se rend malheureux lui-même en n’acceptant pas « ce qui EST », en projetant ses attentes sur ce qui est, en utilisant sa volonté pour tenter des satisfaire ses attentes. Et il se crée une identité factice, celle qui colle sur la mémoire les étiquettes mentales des réactions émotionnelles, des croyances et des conditionnements.

Notre vraie liberté nécessite d’abord de ne plus vouloir que l’autre se plie à nos attentes. Renoncer à la souffrance, c’est donc renoncer à la volition, car celle-ci est basée sur la peur, elle-même issue de l’illusion de la séparation. L’ignorance est une erreur d’identité, le « moi » étant dans l’illusion d’être une entité séparée. C’est le péché originel, à la base de tous les désordres, de tous les conflits individuels ou collectifs… En fait, nous sommes la Conscience Universelle qui s’exprime dans une forme physique particulière et sur laquelle nos réactions sont projetées. L’erreur est de croire que nous sommes nos réactions, alors que nous sommes cet océan infini de Conscience et d’Amour.

La volonté individuelle est une prison, un rempart de fausse sécurité qui prive celui qui l’érige de sa dimension Universelle. L’individu s’est construit par besoin sécuritaire et pour survivre au manque d’amour qu’il a ressenti au moment de son incarnation. Dans le processus parfait qui nous engendre, ces stratégies de développement individuel n’ont de sens que dans l’éclosion de la diversité. C’est-à-dire dans le fait que chaque individu développe des caractéristiques propres en transcendant ses limites. Ainsi, le tableau Divin exprime la diversité dans l’unité. Nous sommes de la même pâte, de la même texture de gouache, mais nous développons chacun un pigment spécifique qui fait la diversité de la peinture Divine.

Quand notre soif de l’absolu s’amplifie au-delà du désir, nous pouvons alors terrasser notre peur de mourir, et anéantir sous la lumière sacrée de la Conscience Infinie, la racine de l’ego devenue offrande sacrificielle de notre illusoire existence.
La réalité Divine s’offre à nous dans la beauté infinie de l’amour spontané, dès que nous pouvons appréhender nos perceptions sans les qualifier, sans vouloir les posséder ni les utiliser, sans les colorer par l’égoïsme de nos intentions cachées, dans un regard enfin vierge de tout intérêt individuel. Si je peux m’observer percevoir, alors qui-suis-je ? Et comment ne plus résister à rien, comment s’abandonner à ce qui est, comment s’offrir à l’Universel, comment « faire disparaitre » le chercheur ? Tout simplement en étant Ce Regard, sans personne pour regarder.

La Méthode Divine Attitude ne sera pas une voie sans issue, ni une issue de secours, qui ferait « fuir » l’individu vers une autre quête, celle d’expériences qu’il voudrait encore posséder. On ne peut rien posséder, car au bout du compte il n’y a personne pour posséder quoi que ce soit… Pour libérer l’individu, la méthode ambitionne d’apprendre à vivre sans besoins psychologiques, par l’effacement de la revendication individuelle et l’acceptation de ce qui EST, car nous sommes ce que l’on cherche…

Pour soutenir Divne Attitude, merci de nous soutenir en signant le "Pacte Fraternité Consceince" consultable sur notre site : www.divine-attitude.org

Merci à tous.

Bruno Berthelot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.divine-attitude.org
 
Résumé de la "Méthode" Divine Attitude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méthode "Rue des contes" au CP, qu'en pensez-vous?
» Rémi Brissiaud : "Méthode Boscher : quel expert en voudrait ?"
» Méthode "naturelle" de l'apprentissage de la lecture
» un article sur la "méthode de Singapour" (maths)
» LA MÉTHODE "PLACEBO" POUR SE SEVRER DES SOMNIFÈRES, DES ANTIDÉPRESSEURS... ET DE TOUS LES AUTRES MÉDICAMENTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un forum pour l'éveil : Il n'y a que le SOI,rien que le SOI,tout le reste n'est qu'imagination :: Parce que échanger est primordial pour avancer: L'ego est la somme de nos caractéristiques, le mental est notre attachement à cela. :: Éveil , Illumination , Nirvânâ , Samadhi , Satori-
Sauter vers: